Arcelor Mittal / Ayrault : les arnaqueurs !

Communiqué Solidaires
dimanche 9 décembre 2012
par  SUD Education 63

Depuis l’OPA de Mittal en 2006 sur le groupe Arcelor, soutenu par les financiers de Goldman Sachs, le seul objectif de la famille Mittal est de dégager des profits et d’augmenter les dividendes. C’est le grand Monopoly capitaliste avec des rachats de mines de charbon et de minerai de fer. L’endettement monstre qui aboutit aux dégâts sociaux n’a pas empêché Mittal de verser 2,3 milliards de dividendes en 2011 dont 943 millions à sa propre famille ! Les impôts du groupe, grâce au paradis fiscal du Luxembourg, sont, eux, à peine de 900 millions d’euros ! Ce n’est pas acceptable !

Le groupe, dans les mains des banques avec un endettement de 6 milliards d’euros, sacrifie les salariés du groupe et ceux des sous traitants ; le gouvernement Ayrault, pour sa part, fait croire aux salariés qu’il a sauvé les emplois et que l’accord va déboucher à termes par une relance de l’activité.

Après les grandes déclarations d’Arnaud Montebourg sur la possible nationalisation transitoire et l’existence d’un repreneur, le renoncement du gouvernement face au prédateur Mittal est révoltant.

La direction d’Arcelor Mittal a décidé l’arrêt définitif des hauts fourneaux de Florange. C’est un désastre social : 629 emplois supprimés, auxquels s’ajoutent tous les salariés des sous-traitants et les intérimaires mis au chômage depuis le début du conflit. Il ne faut pas laisser faire ! Cela aurait des conséquences durables sur les conditions de vie de la population de la vallée de la Fensch qui verrait à nouveau disparaître une partie de son industrie. Pourtant Mittal a réalisé 4,2 milliards de bénéfices au cours des 18 derniers mois. D’un côté il s’enrichit, de l’autre il licencie ceux qui lui ont apporté tant de profits grâce à leur force de travail : les travailleurs de Florange, de Liège ou d’ailleurs.

L’Union Syndicale Solidaires met en avant des solutions possibles : réquisition et nationalisation préservant l’intégralité du site de Florange, droit de veto sur les licenciements pour les comités d’entreprise. L’Union Syndicale Solidaires soutiendra toutes les initiatives que les salarié-es d’Arcelor et leur intersyndicale prendront pour sauver leurs emplois et maintenir la production à Florange.

Solidarité avec les salariés d’Arcelor Mittal

Lire le communiqué de l’Union Syndicale Solidaires…


Documents joints

Arcelor - Solidaires
Arcelor - Solidaires

Agenda

<<

2016

 

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031