CTSD du 6 septembre 2013

vendredi 6 septembre 2013
par  SUD Education 63

Vous trouverez ci-dessous les mesures de carte scolaire annoncées au CTSD de ce 26 juin et la déclaration liminaire de SUD éducation.

Déclaration liminaire de SUD éducation

La rentrée 2013 est la première a avoir été entièrement préparée par V. Peillon. La fin des suppressions massives de postes en septembre 2012, avait suscité quelques espoirs. Toutefois, un an après le lancement du processus de « refondation », malgré quelques corrections, la politique éducative du nouveau ministère est en continuité avec les précédentes, et nous restons inquiets pour nos élèves et nos collègues. 

Cette rentrée est d’abord marquée par les effets de la politique anti-immigrés de Manuel Valls : à Clermont-Fd, environ 150 enfants, nos élèves pour certains, sont à la rue avec leurs familles après avoir été expulsés de leur logement précaire.

Cette rentrée est aussi marquée par la réforme des rythmes scolaires. Une réforme bricolée, non financée, inégalitaire, imposée malgré l’opposition qu’elle a suscitée. Le ministre lui-même annonce des couacs prévisibles, en particulier sur le périscolaire, où dans beaucoup de communes les élèves seront en sureffectifs avec des personnels mis en difficulté, sans formation ni qualification adaptées. Pour mettre en œuvre sa réforme des rythmes au primaire, le ministère entend définir les obligations réglementaires de service hebdomadaire des PE non plus à 24 heures, mais à « 24h en moyenne, avec récupération ». Ce qui est programmé, c’est donc une flexibilisation du temps de travail.

C’est une rentrée où la précarité se développe à tous les niveaux : refus de titulariser les précaires, recrutement de contractuels, vacataires, etc. .. L’effet d’annonce sur la « pérennisation des AVS » ne doit pas masquer qu’il ne s’agit pas de les titulariser sous statut de fonctionnaire, mais seulement de leur accorder éventuellement un CDI de droit privé, après 6 ans d’ultra-précarité en CDD. Cela ne masque pas non plus que beaucoup d’AVS sont aujourd’hui sous contrat aidé et ne sont pas concerné-e-s par la mesure…..

C ’est la rentrée de l’adieu à la promesse des 60 000 créations de postes. Dans le cadre du projet de budget, moins de 10 000 créations de postes sont annoncées pour 2014 dans l’Éducation Nationale et l’Enseignement Supérieur et la Recherche. 14 000 postes annuels auraient été nécessaires pour recréer les 60 000 postes promis sur la mandature (ce qui ne permettrait même pas de compenser les 80 000 suppressions subies sous Sarkozy, alors qu’il manquait déjà des postes). Sans surprise, la promesse ne sera donc pas tenue. Dans notre département, les postes sont bien en deçà des besoins : nos conditions de travail et les conditions d’étude de nos élèves s’annoncent encore plus difficiles que l’an dernier. De nombreuses classes, vont devoir fonctionner avec des effectifs très élevés, plusieurs remplaçants (et, probablement plus de PES que prévu) seront, dès la rentrée, mobilisés sur des postes non pourvus, des postes RASED ne sont pas pourvus …

Enfin, c’est la rentrée d’une nouvelle attaque sur les retraites.
Pour l’éducation comme pour le reste, le véritable changement dépendra de nos mobilisations. La fédération SUD éducation appelle à la construction d’un mouvement d’ensemble pour changer les rapports de force : par nos luttes, empêchons toute régression de nos droits, imposons l’abrogation des contre-réformes et la satisfaction de nos revendications, pour une autre école, une autre société.

PDF - 48.3 ko
Compte rendu du CTSD