Récupérations : travail gratuit !

dimanche 13 octobre 2013
par  SUD Education 63

Journée de solidarité + journée de récupération de la pré-rentrée + 2nde journée de pré-rentrée = 3 journées de bénévolat !

Enfumage autour du travail gratuit dans l’Éducation nationale

En mai dernier, Mme le Recteur décidait unilatéralement que nous travaillerions le mercredi 13 novembre entier (pour les écoles à 4 jours par semaine) ou les mercredis 13 novembre et 11 juin après-midi (pour les autres écoles et le second degré) afin de rattraper la journée du 31 octobre, le ministre ayant décidé de maintenir la prolongation des vacances d’automne sans réorganiser le calendrier scolaire de l’année.
Dans le calendrier ministériel publié depuis, ces deux demi-journées se sont trouvées une autre vocation : le ministre a décidé de nous faire « rattraper » la journée du lundi 2 septembre 2013. Ce jour-là, nous étions dans nos écoles et établissements pour une journée de prérentrée et nous avons effectivement travaillé : nous ne devons donc rien à personne. Mais V. Peillon prétend qu’il manque une journée de classe pour que nos élèves aient 36 semaines complètes. Ce M. Peillon a le souci des rythmes de l’enfant, nous dit-on, mais imposer des mercredis complets de classe est tout autant indéfendable en terme de rythme de vie des enfants qu’injustifiable en terme de temps de travail pour les personnels. Pour les équipes, il s’agit ni plus ni moins d’une nouvelle journée de travail gratuit.

A celles-ci, s’ajoutent encore deux autres demi-journées prévues au calendrier pour « prolonger la réflexion engagée lors de la journée de prérentrée ». Elles figurent au calendrier ministériel depuis plusieurs années mais, localement, les usages faisaient que nous en étions exemptés. Qu’importe l’année d’inscription de ces deux demi-journées au calendrier ministériel, nous n’en voulons pas. Nous devrions les « dégager » (d’où ?), nous dit le ministère, avant les vacances de Toussaint. Dans une période où nous enchaînons dans les écoles, réunions et impératifs administratifs (avenants au projet d’école, pseudo-consultation sur les programmes, élections des délégué-es de parents d’élèves), cela ne passe vraiment pas… Et ce n’est pas en nous autorisant à les fractionner et les étaler comme bon nous semble que la pilule sera plus facile à avaler. En reprenant la terminologie officielle, SUD éducation tient à affirmer haut et fort que nous refusons catégoriquement que cette 2nde journée de pré-rentrée soit « dégagée » de notre temps libre. Il serait inadmissible pour SUD éducation et pour nombre de nos collègues de voir s’ajouter une journée de travail gratuit supplémentaire !


Textes et déroulement

" Rentrée scolaire
La rentrée des élèves est prévue le mardi 3 septembre 2013.
La première journée de prérentrée des enseignants est prévue le lundi 2 septembre 2013.
Afin de garantir les 36 semaines légales de cours, le rattrapage de cette journée de prérentrée, non scolarisée pour les élèves, est prévu le mercredi 13 novembre 2013 après-midi (pendant la semaine du 11 novembre) et le mercredi 11 juin 2014 après-midi (pendant la semaine du lundi de Pentecôte).

Le calendrier scolaire de l’année 2013-2014 est fondé sur les principes suivants :
- respecter les 36 semaines légales de cours, notamment en rattrapant la journée de prérentrée, non scolarisée, sur deux mercredis après-midi pendant des semaines comportant 4 jours de cours ;
- prévoir deux jours de prérentrée pour les enseignants : une journée avant la rentrée des élèves et deux demi-journées (ou horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours avant les vacances de la Toussaint, afin de permettre de prolonger la réflexion engagée lors de la journée de prérentrée

Le ministère a ensuite amendé son projet pour que dans les écoles qui ne travaillent pas le mercredi matin on "rattrape" le jour de prérentrée en entier le mercredi 13 novembre sur la journée entière plutôt qu’en deux mercredis après-midi.

Le 13 novembre (et le 11 juin), nous sommes bien supposé-e-s "rattraper" la journée de prérentrée du 2 septembre, qui a été travaillée pour les enseignant-e-s mais non scolarisée pour les élèves, et cela selon le ministère lui-même (et non selon telle ou telle interprétation syndicale ou académique).

La deuxième journée de prérentrée pour les enseignant-e-s, organisée en deux demi-journées, est autre chose et en plus.
Et la "journée de solidarité" est encore autre chose en plus, même si la confusion est grande parce qu’elle parfois effectuée comme journée de pré-pré-rentrée ou dans le début de l’année…


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois