Carte scolaire du 28 janvier 2018

lundi 29 janvier 2018
par  SUD Education 63

Une rentrée inacceptable

Lire ici la déclaration de SUD éducation 63

Déclaration CTSD 28 janv 2018

Lire ici la liste des mesures à l’issue du CTSD

Mesures de la carte scolaire 01 2018

Cette carte scolaire s’est ouverte avec deux contraintes qui ne pouvaient que nous amener à craindre le pire :

  • 0 poste dans l’académie (avec en son sein des disparités : +6 pour le Puy-de-Dôme, -4 pour la Haute-Loire, -2 pour le Cantal et 0 pour l’Allier)
  • 15 postes à trouver pour dédoubler les CP en REP et les CE1 en REP+

Puisqu’il a bien fallu que l’administration mette en place la mesure phare du dédoublement des CP/CE1 en REP/REP+, qui vise aussi à cacher la dégradation du reste, cela s’est traduit inévitablement par 34,5 fermetures de poste !

Nous sommes bien sûrs favorables à d’avantage de moyens dans les écoles REP et REP+, mais déshabiller les uns pour aider les autres, c’est-à-dire déplacer la difficulté sans y remédier (et surtout sans créer de postes à la hauteur des besoins), qu’est-ce donc sinon du mépris ?

Supprimer au bout de quelques années les postes de Maître+ qui commençaient à produire des effets sensiblement positifs, qu’est-ce donc pour les équipes qui ont porté leur mise en place et pour les élèves qui en bénéficiaient sinon du mépris ?

On nous dit que nous devrions nous satisfaire dans le premier degré du sort réservé au Puy-de-Dôme qui serait bien plus favorable qu’ailleurs. Pourtant, comparaison n’est pas raison. La réalité, c’est que l’Education Nationale va mal partout, faute de moyens suffisants. Le Puy-de-Dôme ne fait pas exception : à l’issue de cette carte scolaire, ce sont plus de 100 écoles qui devront gérer des effectifs à plus de 25 élèves par classe.

SUD éducation a réclamé des ouvertures partout où les écoles en exprimaient le besoin et s’est opposé à toute fermeture car il n’est pas raisonnable de faire payer les écoles qui ont de meilleures conditions de travail au profit de celles qui souffrent d’effectifs trop importants. Pour faire réussir, au-delà de toute novlangue ou artifice idéologique (comme « faire mieux avec moins »), il faut créer des postes. Le droit à l’école pour toutes et tous passe par là.

SUD éducation et l’ensemble des autres organisations syndicales ont voté contre cette carte scolaire injuste et inacceptable.

Un nouveau CTSD sera convoqué ce lundi 5 février.

Tout n’est pas encore donc joué : vous pouvez nous contacter pour nous donner les arguments en votre faveur que nous porterons au prochain CTSD.

Une manifestation est prévue à l’appel de SUD éducation, du SNUIPP-FSU, de la CGT Educ’Action et du SE-UNSA pour réclamer d’avantage de moyens de la maternelle à l’université

Le samedi 3 février à 15h à Clermont-Ferrand, du rectorat à la préfecture.


Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois