GREVE CONTRE LA REFORME DES RETRAITES

JEUDI 16 JANVIER
mercredi 15 janvier 2020
par  SUD Education 63

Vous trouverez ci-dessous et en pj l’appel unitaire des syndicats de l’Éducation nationale (SUD éducation, CGTéduc’action, FSU, FO, SNALC) à rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites, demain et dans les actions futures.

Pour défendre nos retraites

Pour faire céder le gouvernement

Pour le retrait du projet de retraite universelle par points

Réunissons-nous en AG pour décider la grève !

Depuis le 5 décembre, par les AG, les personnels décident des grèves, des manifestations, de rassemblements, de meeting, de concerts de soutien, de blocages qui se multiplient dans le pays pour dénoncer une réforme visant à réduire les retraites de toutes et tous.

Alors que les retraites sont calculées sur la moyenne des 25 meilleures années de salaire dans le secteur privé et sur le salaire des six derniers mois dans les fonctions publiques, la réforme Macron veut prendre comme base de calcul l’ensemble de la carrière c’est-à-dire les meilleures années mais aussi les moins bonnes. C’est donc une baisse mécanique de l’ensemble des retraites qui est programmée. Ce n’est pas difficile à comprendre et c’est difficile à cacher.

Dans la Fonction publique, le gouvernement propose, pour le calcul des retraites, de prendre en compte les primes en plus des salaires. Dans l’Éducation nationale, le niveau des primes est très faible. Et des primes suffisantes pour compenser les salaires ne seraient ni possibles ni souhaitables. De là, les gesticulations du ministre Blanquer qui prétend même inscrire dans la loi le fait que nos pensions ne devraient pas connaître de baisses. Les directions de la CFDT et de l’UNSA tentent de faire croire aux personnels qu’il pourrait y avoir « zéro perdant ». Pourtant, chacune et chacun voit bien que, pour maintenir nos niveaux de pension actuels, il faudrait en fait nous verser le plus haut de nos salaires dès notre premier mois de carrière. Autant dire que c’est impossible et que ce n’est pas le projet du ministre Blanquer. Bien plus, il annonce des primes à certain·e·s à la condition de modifier les missions et le temps de travail, donc de dégrader les conditions statutaires de notre emploi.

Des centaines de milliers de personnels de l’Éducation nationale ont décidé de s’inscrire dans la grève depuis le 5 décembre. Dans une majorité de départements, des centaines, voire des milliers de collègues sont engagé·e·s dans la reconduction de la grève aux côtés des cheminot·e·s, des salarié·e·s de la RATP, des transports, de l’hôpital, des raffineries, de la Sécurité sociale, de la direction du travail. Elles et ils mènent partout des actions quotidiennes pour dénoncer et expliquer la nocivité du projet gouvernemental.

Dans le Puy de Dôme, chaque journée de mobilisation a montré la présence de nombreux personnels de l’Éducation nationale. Maintenant, la meilleure façon de soutenir la mobilisation, c’est de rejoindre celles et ceux qui sont dans la grève !

Les organisations syndicales FSU, FO, CGT éduc’action, SUD éducation, SNALC ont décidé dans l’unité d’appeler à la grève depuis le 5 décembre.

Elles vous appellent aujourd’hui à les rejoindre, dans la grève.

Jeudi 16 janvier

Grève et manifestation interprofessionnelle nationale

à l’appel de Solidaires, CGT, FO, FSU, UNEF, SNALC

10h devant le siège de Michelin (Boulevard Jean Baptiste Dumas)

Assemblée Générale Éducation nationale à 15h

dans la grande salle de la maison du Peuple


Documents joints

tract intersyndical éducation nationale

Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois