Pourquoi voter SUD éducation ?

mardi 13 novembre 2018
par  SUD Education 63

Pous savoir comment voter, c’est ici.

  1. Introduction
  2. Un syndicalisme de lutte
  3. Pour une école ouverte à tous les élèves, soutenir les revendications qui le permettent
  4. Pour l’Ecole publique, ses élèves et ses personnels, de la maternelle à l’université, SUD éducation revendique…
  5. Pour toutes et tous les fonctionnaires, SUD éducation et Solidaires revendiquent…
  6. Pour toutes et tous les agent·e·s du secteur public et les salarié·e·s du secteur privé SUD éducation et Solidaires revendiquent…
  7. Photos de nos adhérent-e-s


Du 29 novembre au 6 décembre, il y aura des élections dans la fonction publique. Ce sera le moment, dans l’Education nationale, de choisir nos représentant.e.s syndicaux.ales dans les Commissions Administratives Paritaires (CAPD au niveau départemental, CAPA au niveau académique et CAPN au niveau national) et dans les Comités Techniques (CTA au niveau académique et CTMEN au niveau du ministère). Dans ces instances, vos élu.e.s défendent l’ensemble des collègues et des établissements, portent des revendications locales et nationales.

Des résultats dépendent aussi la représentativité de syndicats et les moyens en termes de temps militant ("décharge syndicales") pour travailler au quotidien dans l’intérêt collectif.

Pour ces élections, SUD éducation présentera, dans l’Académie de Clermont Ferrand,des listes aux CAPD des 4 départements et pour la plupart des catégories au niveau académique (certifié·e·s, PLP, Agrégé·e·s, profs d’EPS, CPE, psychologues, assistantes sociales, université).
Tous les salarié·e·s contractuel·le·s de l’éducation pourront également voter pour SUD éducation.
Pour ces élections SUD éducation sera représenté dans l’académie par plus de 100 collègues qui défendent à leur niveau une Ecole publique, laïque et émancipatrice, ouverte à tous les élèves et étudiant·e·s.

La liste des candidats est ici :

CAPA Agrégé-e-s
CAPA Assistantes Soclales
CAPD 03 pour les PE
CAPD 63 pour les PE
CAPA certifiés
CAPA CPE
CAPA EPS
CAPA PLP
CAPA Psy EN
Liste CTA

Un syndicalisme de lutte

Tous les secteurs professionnels sont touchés par les volontés de déréglementation du pouvoir, dans le privé comme dans le public, les retraité·e·s comme les actifs, les privé·e·s d’emplois comme celles et ceux qui en ont un, les jeunes comme les moins jeunes.
La politique menée par le gouvernement relève d’une logique d’individualisation qui met à mal les solidarités et la justice sociale. On essaye de nous faire croire une fois de plus qu’engraisser toujours plus les plus riches serait la solution pour vaincre le chômage. On nous raconte qu’il faut moins de droits pour les salarié·e·s, moins de fonctionnaires c’est-à-dire aussi moins de services publics, et que réduire les garanties statutaires des fonctionnaires améliorerait la situation de toutes et tous.
Dans cette logique, l’élévation du niveau de qualification de la population n’est plus un objectif du gouvernement.

Pour une école ouverte à tous les élèves, soutenir les revendications qui le permettent

SUD éducation a toujours milité pour que le maximum d’élèves puissent être scolarisés en milieu ordinaire, y compris bien sûr avec des adaptations. Force est de constater que ce qui est présenté au ministère ou dans les académies comme une véritable révolution culturelle repose surtout sur le don de soi et sur l’explosion de la précarité des personnels.

Lire la totalité de l’article ici.

Pour l’Ecole publique, ses élèves et ses personnels, de la maternelle à l’université, SUD éducation revendique :

  • Des créations de postes pour alléger les effectifs des classes et des amphis, favoriser le travail en petits groupes, prendre en charge les difficultés scolaires, organiser un accueil cohérent de tous les élèves dans la particularité de leurs besoins éducatifs
  • Le retour d’une véritable formation continue sur le temps de service, collective et construite sur les demandes des personnels
  • L’arrêt d’une politique d’évaluation chronophage, sans apport pédagogique réel, induisant au contraire une uniformisation des pratiques professionnelles et qui tend à transformer les enseignant·e·s en simples exécutant·e·s des choix idéologiques d’un ministre
  • Au nom du principe de laïcité, la nationalisation de l’enseignement privé et la fonctionnarisation de ses personnels
  • Le droit pour tous les bachelier·e·s de s’engager dans des études supérieures de leur choix
  • Le retrait des réformes (lycée, collège) qui visent à mettre en concurrence des équipes, des établissements et des élèves entre eux, le tout avec toujours moins de postes statutaires

Pour toutes et tous les fonctionnaires, SUD éducation et Solidaires revendiquent :

  • Le maintien et le renforcement du statut de fonctionnaire
  • L’arrêt des recrutements d’emplois précaires et la titularisation de celles et ceux déjà engagés
  • Le même déroulement de carrière dans chaque corps. Toutes et tous à l’indice terminal de la Hors classe en fin de carrière. Suppression de la classe exceptionnelle

Pour toutes et tous les agent·e·s du secteur public et les salarié·e·s du secteur privé SUD éducation et Solidaires revendiquent :

  • Une augmentation générale des salaires (une même somme pour tou·te·s)
  • Une retraite complète à 60 ans après 37,5 annuités de cotisation
  • La réduction du temps de travail
  • Aucun jour de carence en cas d’arrêt de travail


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois