Résultats des ajustements de carte scolaire - CTSD

vendredi 4 septembre 2015
par  SUD Education 63

Compte rendu des ajustements de la carte scolaire (CTSD) du vendredi 4 septembre 2015 à la fin de l’article.

Déclaration de SUD éducation en CTSD

En 2012, François Hollande déclarait « L’encadrement doit être renforcé en particulier dans les écoles qui cumulent le plus de difficultés ». Malheureusement, pour la rentrée 2015 encore, cette phrase sonne comme une incantation.
Pour que les conditions d’une réelle refondation soient remplies, il faudrait d’abord un budget suffisant et des créations de postes en regard des besoins. Après la casse du service public d’éducation des années 2007-2012, l’École subit maintenant les effets de la politique d’austérité.
Aujourd’hui, les classes (de maternelle notamment) avec des effectifs supérieurs à 27 / 28 élèves, et même parfois plus, sont légion.
SUD éducation rappelle que la communauté scientifique s’accorde à dire que la réduction de la taille des classes a bel et bien un impact sur les résultats scolaires et peut devenir un instrument efficace de réduction des inégalités à l’école, et ce d’autant plus que les élèves concernés sont issus de milieux défavorisés. 
Ainsi, en réponse aux événements « Post-Charlie », la ministre serait plus avisée de tenir compte de cette simple réalité que d’introduire par exemple des cours de morale et de civisme : évoluer dans des classes surchargées n’aide pas à se sentir citoyen.
Par ailleurs, les 20 postes alloués au Puy-de-Dôme pour la rentrée 2015 (dont il ne reste aujourd’hui que 3 postes destinés à de possibles ouvertures après le CTSD du mois de mars 2015) ne suffiront pas à couvrir les besoins. Il est évidemment inenvisageable de fermer d’autres classes pour répondre aux nécessités de la rentrée.
On ne pourra donc que constater la chose suivante : le ministère a alloué un nombre insuffisant de postes à chaque académie, au lieu de partir des besoins du terrain et de créer le nombre de postes indispensables à un enseignement et à un accueil de qualité dans une logique d’école bienveillante.
SUD éducation y voit là le signe d’une politique d’austérité où les moyens sont distribués au compte goutte sans tenir compte des réalités locales. Il serait temps d’ouvrir les vannes et de changer de philosophie : il faut donner plus pour éduquer plus.

SUD éducation réclame donc la création de postes d’enseignants-es supplémentaires dans chaque école qui fait le constat de difficultés scolaires ou sociales importantes et enfin la création de postes de remplaçants-es en nombre suffisant.

SUD éducation continuera à œuvrer pour des conditions d’apprentissage et de travail satisfaisantes tant pour nos élèves que pour nos collègues.

Mesures de carte scolaire 04 09 2015

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois