déclaration SUD éducation

CTA du 15 juin 2018
lundi 18 juin 2018
par  SUD Education 63

D’une manière générale, notre ministre se présente comme l’homme qui sait. L’homme qui sait ce qu’il faut faire pour que nos élèves apprennent à lire, l’homme qui sait surtout ce qu’il ne faut pas faire, quitte à semer la panique dans les écoles et chez les enseignants autour de débats éculés sur la prétendue « méthode globale » avec une fois de plus l’apologie d’une méthode syllabique radicale.

Notre ministre semble ignorer que les élèves de CP sortent de l’école maternelle où ils ont entre autre appris à lire et écrire des mots et que cela pourrait leur servir dans les activités ultérieures. Face à des chercheurs qui aident concrètement des enseignants et des élèves à avancer dans leurs pratiques (on pourrait citer des exemples dans notre académie), notre ministre, toujours adossé aux conclusions des neuro-sciences, qui évacuent la question sociale, se pose comme le « trouveur suprême ». On aurait presque envie de lui demander de corriger les cahiers et les copies.

Ce n’est même plus de la communication c’est de la propagande.

En effet il faut préparer l’opinion à la grande casse du statut des personnels et donc de l’école publique elle-même. Notre ministre ne dit pas autre chose quand il déclare un matin sur une radio : « Ce n’est pas de fonctionnaire dont l’école a besoin mais d’enseignants ».

Pour préparer l’opinion à cela il faut effectivement expliquer que rien ne va, que les enseignants doivent être guidés pas à pas par les injonctions du ministre, que les procédures de mutations sont trop lourdes, que les instances paritaires sont autant de perte de temps, que les lycéens doivent savoir ce qu’ils veulent et qu’il n’est nul besoin de conseillers d’orientation, que l’apprentissage c’est bien mieux que le lycée professionnel (même si les chiffres de réussite disent le contraire) et que le seul modèle qui vaille est celui de l’entreprise puisque celle-ci sait produire de la richesse.

Sur ces bases il ne peut pas y avoir de concertation ou de dialogue social. Nous sommes des défenseurs de l’Ecole publique et plus largement des services publics et nécessairement du statut qui va avec.


Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois